• Les cendres de Logne, Pierret

     

     

    Octobre 1520.

    Alors que le jeune Charles Quint vient d’être couronné empereur, Robert de la Marck, son vassal, lassé d’être humilié, songe à se tourner vers la France.

    Pendant ce temps, Loïse, une jeune paysanne, fait la connaissance de Raimon, un des mercenaires qui résident au château de Logne. Même si la plupart de ceux-ci terrorisent la région, le jeune soldat lui paraît différent. Dès lors, une tendre idylle se noue entre eux.

    Finalement, Robert s’est rallié à François 1er. Pour lui prouver son attachement, il décide de s’emparer de Liège, la ville dont son propre frère est le prince-évêque. Mais l’attaque échoue.
    Outré, Charles Quint décide de châtier le félon et convoque ses troupes.

    Ainsi, en avril 1521, lorsque l’empereur, pour se venger de l’affront fait par son vassal, envoie son armée détruire le château de Logne, les deux jeunes gens se retrouvent pris sous un déluge de feu…

    Les cendres de Logne, Pierret

     

  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Juillet à 08:06

    Cette bd de Michel Pierret est intéressante principalement pour le côté historique présenté : la prise du château-fort de Logne en 1521. Les Editions de la Province de Liège la publient en "célébration" commémorative.

    Ceci dit, les dessins sont assez représentatifs de la réalité au Moyen âge car des historiens ont participé au projet et ont sans aucun doute conseillé et guidé. De plus le dessinateur n'en est pas à son coup d'essai pour des bd liées à cette époque de l'histoire  puisqu'il a repris la série "Les aigles décapitées".

    Le texte relate les tensions entre les empereur, roi ou prince-évêque en place en Europe qui sont chacun dévorés de la soif d'agrandir leur territoire et d'asseoir leur pouvoir. Lire le rappel historique en fin de livre est donc utile pour comprendre exactement qui est qui, qui veut quoi. Mais le récit met également en scène, pour adoucir la dureté des guerres, une histoire d'amour entre une paysanne et un soldat lognard.

    Je ne conseillerais cette qu'aux amateurs d'histoire de la région liégeoise ou à ceux qui ont envie de découvrir de facettes du Moyen âge autrement qu'à travers des livres d'histoire.

     
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :