• Train de nuit pour Lisbonne, Pascal Mercier

    Éminent professeur de latin, Raimund Gregorius mène à Berne une existence morne. La vision d'une femme sur un pont et la découverte du poète portugais Amadeu de Prado bouleversent brusquement sa vie. Alors que la poésie lui révèle un monde ardent, intime et lumineux, il prend le premier train pour Lisbonne, sur les traces d'Amadeu... et d'une nouvelle raison d'être.

    Train de nuit pour Lisbonne, Pascal Mercier


  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Avril à 09:29

    Une jeune femme penchée sur le parapet d'un pont et la découverte du livre d'un auteur inconnu, Amadeu de Prado, vont entrainer Gregorius à quitter son travail, sa routine, sa ville et à partir pour Lisbonne. Il va, pas à pas reconstituer, la vie du poète disparu, grâce à cette ville lumineuse et aux différents personnages qui ont jalonné la vie d'Amadeu médecin sous le régime dictatorial de Salazar. Il va également "se rencontrer" à travers les témoignages récoltés au fil de sa quête, ce qui le mènera à modifier la trajectoire de sa propre vie.

    Le lecteur, lui, découvre une oeuvre philosophique d'une grande profondeur dans les écrits du médecin poète disparu : les illusions de la vie, l'insondable mystère de la vérité, l'amour, ...

    L'auteur emmène ses lecteurs dans une ville qu'il aime : Lisbonne, et les descriptions en sont belles. Elles donnent envie de retourner dans la capitale portugaise, en tout cas, pour la découvrir autrement, à une autre saison...

    J'ai apprécié la fuite imprévisible de Gregorius, son obstination dans son parcours, les personnages clés apportant la lumière sur la vie d'Amadeu, l'obligation pour le lecteur de se remettre en question...

     

    2
    Lundi 12 Avril à 09:31

    "La vie n'est pas ce que nous vivons; elle est ce que nous imaginons vivre, disait une note dans le livre de Prado."

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :