• On est tous faits de molécules, Susin Nielsen

     

     

    Stewart, treize ans, carrément « nerd » sur les bords, a perdu sa mère deux ans auparavant. Son père ayant entrepris de refaire sa vie, voilà qu'ils emménagent avec une femme et sa fille, véritable star de son collège, qui prend tout de suite son nouveau « frère » en grippe. « Heureusement », ils ne se croisent qu'à la maison.
    Mais lorsque Ashley, si soucieuse des apparences, découvre que son père (désormais installé dans le cabanon du jardin!) est devenu homosexuel, c'est plus qu'elle ne peut en supporter. Comment elle, qui avait tout pour plaire, pourra-t-elle désormais affronter le regard des autres ? Entre Stewart, le sensible maladroit qui sait tout, et Ashley, la teigne superficielle, la guerre est-elle déclarée pour toujours ? (quatrième de couverture)

    On est tous faits de molécules, Susin Nielsen

     

  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Septembre à 08:13

    Stewart, très doué intellectuellement (mais pas que...), doit surmonter la mort de sa mère. Après deux ans de veuvage, son père décide de déménager pour s'installer chez sa nouvelle compagne dont la fille Ashley,très jolie mais assez superficielle, n'accepte pas cette intrusion dans leur maison pas plus que l'homosexualité, récemment révélée de son père biologique.

    Avec beaucoup de doigté et d'humour (la touche de l'autrice), Susan Nielsen décrit les situations de stress qu'engendre cette nouvelle vie : les conflits pour les chaussettes qui trainent, les "crises" entre deux adolescents que le -paraître- oppose, les goûts artistiques pour la décoration totalement opposées,...

    Mais Stewart, éveillé, mature et empreint de tolérance tente de séduire sa nouvelle famille et de réconcilier Ashley avec son père tout d'abord. Ensuite pour s'assurer l'intégration dans son collège ordinaire (et non pour surdoués), il devient la mascotte de l'équipe de basket et participe au club des math élites où il se fait des amies. Il arrive enfin à sortir Ashley des griffes d'un séducteur invétéré et homophobe. C'est le déclic pour elle qui délaissera quelque peu la superficialité.

    Une fois de plus, Susan Nielsen aborde des thèmes importants pour les adolescents (la tolérance, la mode et les apparences, les difficultés du deuil ou encore les familles recomposées, la solidarité, ...) de manière simple. Le vocabulaire est tout à fait adapté à des lecteurs adolescents sans tomber dans des travers de vulgarité. Le schéma de l'intrigue est classique (on se dit que cela finira bien, c'est certain) mais plaisant. C'est le troisième roman que je lis de cette autrice et elle arrive encore à me surprendre par sa justesse dans l'analyse des comportements. Ce n'est pas mon préféré, mais j'ai beaucoup aimé la justification du titre du roman à la dernière phrase... J'invite les jeunes lecteurs à découvrir sans tarder "On est tous faits de molécules". Leurs parents peuvent suivre le mouvement : la littérature jeunesse peut révéler bien des surprises!

     

     
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :