• Ma vie en dix-sept pieds, Dominique Mainard

    Quand la mono du centre aéré a demandé ce qu’on avait comme Passion pour animer son propre Atelier Création et Découverte d’Activités Ludiques, Sportives et Artistiques, Gaspard a répondu « Haïku ».
    Ça commençait très mal. Les haïkus, les autres ne savaient même pas ce que c’était et une grosse brute l’a surnommé « Aïe-mon-Kiki » et traité de tapette.
    Tant mieux, après tout. Parce que en vérité, cette Passion, Gaspard ne souhaite la partager avec personne. Il souhaite rester seul avec elle. Avec elle et son chagrin. Avec elle et Léo. Personne ne le fera changer d’avis. Même pas cette fille en survêtement violet qui propose « Charlotte au chocolat »...

     

    Ma vie en dix-sept-pieds, Dominique Mainard

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Juillet à 14:06

    En 120 pages, Dominique Mainard entraîne son lecteur dans la découverte d'un enfant chagriné (et désorienté) par la perte d'un petit frère et la séparation de ses parents. Son seul refuge, ce sont les "Haïkus". Lors d'un stage d'été, il va de nouveau s'ouvrir à la vie dont il avait fermé certaines portes, et faire découvrir cette forme de poésie à ses camarades.

    Touchant, émouvant, ce roman finit bien et peut devenir le point de départ de bien des projets au cours.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :