• Le Loup des Cordeliers, Henri Loevenbruck

    Mai 1789, un vent de révolte souffle sur Paris.

    Gabriel Joly, jeune provincial ambitieux, monte à la capitale où il rêve de devenir le plus grand journaliste de son temps. un enquêteur déterminé à faire la lumière sur les mystères de cette période tourmentée.

    Son premier défi : démasquer le Loup des Cordeliers, cet étrange justicier qui tient un loup en laisse et, la nuit, commet de sanglants assassinats pour protéger des femmes dans les rues de Paris…

    Les investigations de Gabriel Joly le conduisent alors sur la route des grands acteurs de la Révolution qui commence : Danton, Desmoulins, Mirabeau, Robespierre, personnages dont on découvre l’ambition, le caractère, les plans secrets.

    Alors que, le 14 juillet, un homme s’échappe discrètement de la Bastille, Gabriel Joly va-t-il découvrir l’identité véritable du Loup des Cordeliers, et mettre au jour l’un des plus grands complots de la Révolution française ?

    Le Loup des Cordeliers, Henri Loevenbruck


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Juin à 08:54

    Henri Loevenbruck aime l'histoire et il s'attache plus particulièrement dans ce roman à l'époque de la Révolution française. Le contexte dans lequel évolue Gabriel Joly, journaliste d'investigation, est ainsi tout à fait documenté. C'est un plaisir de découvrir les grands noms de la Révolution autrement que dans des livres ou des cours d'histoire. C'est une délice de lire les descriptions de Paris (coquin ou sérieux) ou des châteaux et parcs construits par les rois et leurs familles. On se délecte des mystères, des vengeances, des complots des trésors cachés et envolés. On fait connaissance avec une héroïne, féministe d'avant-garde : Théroigne de Méricourt.

    L'écriture est fluide. Les chapitres, ni trop longs ni trop courts, parviennent à capter l'attention du lecteur tout au long de plus de 500 pages, à l'intriguer, à l'inquiéter, à le réjouir... avant de tomber sur ce "A SUIVRE" en lettres majuscules, et vu l'impatience de connaître la fin, on est un peu déçu.

    Alors je me console... Ce n'est pas trop grave et je relativise : encore un peu de patience avant de découvrir un second tome qui fera vibrer autant que ce premier, j'espère. En effet, tout parait tellement justement décrit et le style est simple(ment) efficace car tout est parfaitement documenté.

    De plus comment ne pas établir de ponts entre le passé et le présent : journaliste d'investigation, liberté d'expression, personnages féministes, ... ? Allier le plaisir et la réflexion : quoi de plus palpitant!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :