• La valse des tulipes, Ibon Martin

    Bienvenue dans l’estuaire d’Urdaibai, poumon de la Biscaye, un espace naturel d’une beauté stupéfiante qui s’étend des marécages de Gernika aux falaises déchiquetées de la mer Cantabrique.

     

    Ce paradis, qui vit au rythme des marées, voit soudain sa tranquillité mise à mal par le meurtre de plusieurs femmes, toutes âgées d’une cinquantaine d’années.

     

    Ane, une jeune inspectrice de Bilbao, férue de rock, de surf et de mythologie celte, est aux commandes d’une nouvelle unité d’élite chargée de résoudre l’affaire avant que la presse ne fasse souffler un vent de panique sur toute la région.

     

    L’enquête ne tarde pas à révéler que les victimes ont en commun une tulipe rouge sur le corps et une année blanche dans leur CV.  En 1979, quittant alors l’adolescence, elles seraient toutes allées passer une année à Lourdes, “missionnées” par un couvent de Gernika. Dans quel but ?

    (Actes Sud)

    La valse des tulipes, Ibon Martin


  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Avril à 08:09

    Le titre m'a intriguée et j'ai acheté le livre. Polar, thriller, je me suis dit que je pourrais l'aimer. Et découvrir la littérature policière espagnole, pourquoi pas?

    Je suis peut-être bon public. En tout cas, j'ai aimé.

    J'ai apprécié particulièrement les descriptions des paysages qui faisaient référence à différents sens : la vue, le goût, l'odorat, l'ouÏe et même le toucher... En les lisant, j'ai eu envie de rechercher des photos de ces lieux où les personnages évoluent, d'entendre claquer les vagues de la Cantabrique, de respirer les parfums des bois, ... La Biscaye, Bilbao, la Galice, des endroits déjà visités, pourtant.

    Le récit est plausible, et si la trame n'est pas différente de celle des autres romans policiers, les personnages, eux, sont assez typés. Pas toujours "bon chic bon genre et sans reproche". Certains un peu torturés même. Et le lecteur est tenu en haleine jusqu'à la fin, tant l'enquête est obligée de prendre des directions différentes en fonction des suspects.

    La condition de la femme à l'époque franquiste y est abordée de manière glaçante, comme d'autres problèmes de société actuels d'ailleurs. Tout ne finit pas bien, mais le livre ne laisse pas indifférent. Plusieurs heures après, on reste encore sous le "choc".

    Si vous êtes amateur du genre, "La valse des tulipes" est pour vous!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :