• La fille du docteur Baudoin, Marie-Aude Murail

    Ils sont deux à se partager la clientèle du cabinet.

    Jean Baudoin, le fondateur, la cinquantaine à la fois fringante et fatiguée. Il ne garde jamais les gens plus de dix minutes, distribue les médocs comme les regards méprisants. Les malades l'énervent de plus en plus.

    Et Vianney Chasseloup, un débutant, avec des yeux d'âne, un prénom de saint, une triste figure de chevalier, les cheveux en pagaille et le veston froissé.
    C'est lui qui soigne tous ceux dont Baudoin ne veut plus : les vieux, les gâteux, les paumés, les cas désespérés.

    Mais voilà qu'un jour, parmi les patients du docteur Chasseloup, se glisse une toute jeune fille aux yeux bleus, presque violets. Violaine.

    Aussi jolie que son prénom peut le laisser espérer. Elle a tout pour être heureuse. C'est la fille du docteur Baudoin. Alors, qu'est-ce qu'elle fait là ?

    La fille du docteur Baudoin, Marie-Aude Murail


  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Mai à 07:50

    Marie-Aude Murail aborde dans ce roman une problématique différente, mais bien réelle : une grossesse "surprise" chez une adolescente, qui pour faire comme ses copines, n'a pas hésité à dire oui à son copain. Fille d'un médecin très occupé et d'une mère attentive, aînée d'une fratrie de trois enfants, Violaine n'a pas osé avouer la vérité à ses parents. Comme bien des jeunes, elle s'est confiée à sa meilleure amie, ce qui lui a, évidemment, valu des déconvenues de la part de ses compagnons d'école. Le regard des autres adolescents et leurs mots sont toujours blessants... L'associé de son père va la prendre en charge et l'aider dans ce moment difficile de sa vie.

    Comme d'habitude, l'autrice manie le "grave" avec pudeur, prudence mais sans détour, avec humour aussi. Ses personnages ont des caractères bien typés et évoluent dans une sphère sociale plutôt huppée. Mais ce qui pourrait paraître comme un désavantage finira par devenir le lien pour cette famille aux membres si différents. La peur du regard des autres est évidemment bien présente : famille, amis, école, ...

    L'écriture est belle, simple. Les mots sont toujours justes : pas de mélo, pas d'apitoiement, et une fin qu'on peut considérer comme heureuse pour tous... 

    Ce livre, je le conseillerais plutôt à des jeunes filles, en raison du sujet abordé qui laisse peu de place finalement au genre masculin.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :