• Inconnu à cette adresse, Kathrin Kressman Taylor

    Mon cher Max ... Mon cher Martin... Du 12 novembre 1932 au 18 mars 1934, entre l'Allemagne et les Etats-Unis, deux amis s'écrivent. Max, l'Américain, parle de sa solitude depuis el départ de son mai; Martin, l'Allemand, lui raconte sa nouvelle vie dans une Allemagne qu'il ne reconnaît plus tant elle est défigurée par la misère. Au fil des lettres, inexorablement, Martin et Max s'éloignent l'un de l'autre. D'autant que Max est juif...

     

    Inconnu à cette adresse, Kathrin Kressman Taylor


  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Mars à 11:49

    K. Kressman Taylor réussit avec ce texte court à toucher les lecteurs au plus profond d'eux-mêmes.

    Le récit épistolaire surprend par sa forme pour relater l'amitié qui s'effrite , informe sur les faits historiques et cette période critique , raconte la proximité et l'éloignement de deux amis que cette situation éloigne.

    Ce livre, laissé dans l'oubli, a resurgi du passé au début des années 1990 avant d'être réédité. Pour le public scolaire, il convient parfaitement à des élèves de troisième secondaire et les prolongements peuvent être nombreux tant au niveau humain, que des facettes "histoire" et "actualité".

    A ceux qui aiment les musées et la peinture, celui de la Boverie à Liège expose des oeuvres de peintres dit "dégénérés" que l'auteur évoque.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :