• Ceux qui vont mourir te saluent, Fred Vargas

     

     

    Un voyage entre Paris et Rome. Le Palais Farnèse ouvre ses portes. Un gravure de Michel Ange est volée. Parmi les convives, Henri Valhubert, éditeur d'art à qui l' oeuvre a été confiée. La cérémonie bat son plein, jusqu'à ce que qu'un cocktail à la ciguë mette un terme à la fête. Claude, Néron et Tibère étaient là : le curieux triumvirat d'étudiants est suspecté. Ainsi que leur relation trouble avec Laura, femme au charme envoûtant et épouse de la victime. Quel est ce drame se dessinant au Vatican? Quel rôle l'évêque à qui un bel avenir est promis joue-t-il?

    Ceux qui vont mourir te saluent, Fred Vargas

     

  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Juillet à 15:11

    Fred Vargas a tissé une toile dans laquelle le lecteur est emprisonné tant qu'il n'a pas eu le dénouement de l'histoire. Les personnages un peu farfelus, surtout intelligents, ces trois amis "empereurs" déroutent par leur attitude, leur peur, leur amour, de manière inconditionnelle. L'enquête menée conjointement par Ruggieri, romain, et Richard Valence, français prend des chemins tortueux avant le dénouement final.

    D'autres personnages "clés" : l'évêque Lorenzo Vitelli et Laura Vanhubert, protecteurs du triumvirat sèment également le trouble dans l'esprit du lecteur. Tous apparaissent finalement sympathiques, malgré leurs défauts.

    Passé les quelques premières pages, assez particulières, servant à la mise en place du décor et des principaux protagonistes, je me suis régalée de nouveau avec la plume de Fred Vargas. L'intrigue est rondement menée. On s'égare comme dans un labyrinthe puis on est surpris en trouvant la sortie... A vous de pousser la porte l'entrée en ouvrant le roman!

     
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :