• Carte vermeil, Boileau-Narcejac

     

     

    Les Hibiscus... Une maison de retraite quatre étoiles, sur la Côte d'Azur...
    Le calme et la sécurité assurés ; l'imprévu interdit... Autrement dit, le dernier endroit où puissent se donner rendez-vous l'amour, le mystère et le crime...
    Et pourtant...

    Carte vermeil, Boileau-Narcejac

     

  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Juin à 15:07

    Je connaissais ce duo d'auteurs pour les oeuvres destinées aux adolescents (Sans Atout, notamment). J'ai donc découvert un roman pour adultes.

    Pour en comprendre le titre, j'ai effectué une rechercher google... "Carte vermeil" est utilisé en France pour des titres de transport attribués à des personnes du troisième âge. Je ne connaissais pas l'expression.

    Il est bien question du quotidien de personnes âgées dans une maison de retraite huppée. Et le narrateur (Michel), un des résidents et ancien écrivain, relate les faits dans des carnets sous la forme d'un journal. Après une dépression, il attend que les jours passent et s'enfonce dans une forme de mélancolie provoquant en lui des envies de suicide. Et puis arrive une femme, Lucile,  plus jeune que lui, mariée à un vieillard bien handicapé. L'amour, une forme d'amour, qu'il avait d'abord rejetée s'empare de lui et lui rend goût à la vie. Mais de bien étranges décès surviennent et il ne peut que soupçonner sa mie...

    Les auteurs, avec une écriture classique (le roman date de 1978) promène et satisfait la curiosité du lecteur. La psychologie des personnages est relatée avec beaucoup de finesse. Le lecteur se laisse emmener avec plaisir jusqu'à la situation finale qui surprend : coup de théâtre!

     

     
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :